Un tapis, une tenue. What else ?

March 20, 2017

La semaine dernière je me baladais dans une grande enseigne dédiée à la culture, et naturellement je me suis dirigée en pilote automatique vers le rayon « bien être, spiritualité, lifestyle »

 

Tel un petit poisson dans l’eau je déambulais dans les rayons en feuilletant avec frénésie tous ces jolis bouquins qui m’attiraient énormément. Bien sûr, je réalisais au passage que j’en possédais déjà un certain nombre et que je n’avais pas terminé de lire la plupart (c’est ma grande spécialité).

 

La sensation d’excitation de départ a pourtant rapidement fait place à une certaine perplexité.

 

J’ai fait un petit tour sur moi-même et ai constaté qu’une fois de plus la société de consommation

m’appâtait comme une proie. Oui, je voulais tout acheter, tout me faisait envie, tout m’intéressait…  Je ne peux d’ailleurs que saluer l’impressionnant travail accompli par les marketeurs qui ont totalement cerné mon profil. C’est un sans-fautes messieurs !

 

Bien sûr mon mode de consommation a beaucoup évolué et j’estime être une consommatrice vigilante. J’achète exclusivement local et bio, je n’achète presque plus de vêtements et de maquillage mais d’un autre côté ma consommation liée à ce nouveau mode de vie éthique a explosé.

 

Je ne me considère pas comme une sur consommatrice car je n’en ai pas les moyens. Cependant, je mets ma main au feu que sans cet obstacle budgétaire, je pourrais facilement tomber dans une forme d’excès d’achats de produits bio, plantes, livres, thés, pierres précieuses, huiles essentielles, malas, encens, bougies, vêtements de yoga etc.

 

Ces nouveaux centres d’intérêts ont créé de nouveaux besoins et les industriels se font un plaisir d’y répondre (ou de créer). Le marché du bio et du bien-être n’échappent pas à la règle du marketing… Au contraire, c’est un marché en explosion, ils redoublent donc d’efforts pour nous séduire.

 

Pourtant, si je prends l’exemple du Yoga, de quoi ai-je besoin si ce n’est que d’un tapis et d’une tenue confortable ? Pas grand-chose à vrai dire…

 

Le Yoga est l’étude du fonctionnement du corps, du mental et de l’intellect dans le processus de libération. C’est l’expérience d’une connaissance acquise par soi-même lors d’une pratique personnelle et intérieure.

 

Faire l’expérience du Yoga c’est faire l’expérience du Soi, et pour cela nul besoin d’éléments extérieurs superflus.

 

Le Yoga appelle à la simplicité et au dépouillement, pourtant même « au nom du Yoga », il est facile de s’égarer de cette voie.

 

Seule au milieu de ces livres et accessoires aussi jolis qu’inutiles (sérieusement, a-t-on réellement besoin d’un cahier de gratitude ?), j’ai songé à la notion de contentement évoquée par Patanjali dans les Yogas Sutras. Le « contentement » (Santosha) est un état d’esprit qui est essentiel à notre bien-être. Choisir le contentement c’est accepter les situations telles qu’elles sont et ne pas souhaiter posséder d’avantage pour se sentir comblé. A contrario, le mécontentement engendre avidité et envie qui eux, sont insatiables.

 

J’ai donc quitté ce magasin emplie de contentement et de gratitude (mais toujours pas besoin de carnet), consciente que le Yoga m’accompagne lentement vers le chemin du bonheur, le vrai, celui qui ne s’achète pas.

 

 

Pour aller plus loin sur le sujet de la simplicité et du contentement, Esprit Yoga numéro 36 y consacre un très bon dossier ! Je vous le recommande vivement (et non ce conseil n'est pas sponsorisé).

 

 

Tags:flow yoga toulouse écrire sur le yoga

Share on Facebook
Please reload

  • Instagram
  • Facebook

© 2019 - designed by flow yoga