Abhyanga chéri !

July 19, 2017

 

 

Mon emploi du temps de professeure de Yoga étant bien calme en cette période estivale, j’ai décidé de m’offrir un joli rituel ayurvédique : le massage à l’huile chaude ou abhyanga.

 

Le Yoga est étroitement lié à l’Ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, il est donc tout naturel de s’intéresser à ses principes fondamentaux et à la manière dont elle peut contribuer à entretenir la santé et la longévité grâce à l’union des équilibres physiques, émotionnels et spirituels.

 

En février dernier, j’ai consulté un médecin ayurvédique qui, grâce à différentes techniques de diagnostic et notamment celui par le pouls (nadi pariksha) a décelé un certains nombres de déséquilibres physiologiques pouvant être traités par l’ayurvéda.

 

Les conseils d’hygiènes pour un rééquilibrage de mes doshas (les forces vitales responsables de toutes les fonctions corporelles, physiques et psychologiques) étaient nombreux et parmi ceux-ci, le médecin me conseillait de pratiquer l’auto massage à l’huile de sésame chaude.

 

Je l’ai fait une poignée de fois, mais peu motivée, j’ai rapidement laissé tomber cette partie du protocole de guérison…

 

Et puis juillet est arrivé, laissant des trous béants dans mon emploi du temps. J’ai donc décidé d’utiliser cette période creuse pour prendre soin de moi et profiter des mains expertes de Sonia praticienne en massages et soins ayurvédiques à Toulouse.

 

Originellement, le massage abhyanga est utilisé en ayurvéda en préambule d’un processus de détoxification.

Les bienfaits de ce rituel sont nombreux : il permet d’intensifier la circulation de l’énergie, améliore la digestion et aide à l’élimination du stress, des émotions refoulées et des toxines. En effet, la stimulation des tissus sous cutanés prévient l’accumulation des toxines, aide leur déplacement vers les intestins pour être éliminées.

 

L’huile dont l’action antioxydante est décuplée une fois chauffée est appliquée sur l’ensemble du corps

La valeur thérapeutique de l’huile de sésame (idéale pour les constitutions Vatta) est très appréciée et en fait un des outils majeurs en médecine ayurvédique. En Inde, son utilisation fait partie de la vie quotidienne, notamment par le biais de l’auto massage. Sa structure chimique lui permet de pénétrer rapidement dans la peau et de la nourrir profondément. Utilisée quotidiennement elle permet d’atténuer le stress et la tension, nourrit le système nerveux, soulage la fatigue et les insomnies. En outre, ses qualités rajeunissantes atténuent la douleur et les spasmes musculaires tels que la sciatique, les crampes menstruelles, les coliques, le mal de dos et la douleur articulaire…

 

Lundi, j’étais donc allongée sur la table de Sonia en plein cœur de Toulouse pour une heure et demi (!) de massage à l’huile chaude.

 

Dos, jambes, pieds, ventre, bras, mains, nuque, crâne (ordre chronologique du rituel) sont massés par le bais de pressions circulaires, de frictions, d’accupressions mais aussi d’étirements.

 

Ce merveilleux rituel permet de manière presque instantanée de se laisser aller à une profonde détente et contrairement à certains massages (je pense au massage thaï notamment), on ne grimace jamais de douleur. Au contraire, chaque geste est une invitation à la relaxation et à la décontraction du corps. Un délice !

 

Cette technique de massage cumulée aux vertus de l’huile de sésame ont eu raison de toutes mes tensions, permettant également de stimuler ma circulation sanguine bien malmenée en cette période de fortes chaleurs.

 

Sonia qui craignait que cette parenthèse soit un peu trop longue peut se rassurer car, si le temps semblait suspendu, j’aurais aisément pu rester plusieurs dizaines de minutes supplémentaires. Toulousaines vous trouverez à la fin de cet article les coordonnées de Sonia si vous souhaitez vous laisser tenter par cette expérience ayurvédique (je vous y encourage !).

 

Bien sûr, je pense que pour bénéficier sur le long terme de tous les bienfaits de ce massage et de son huile fabuleuse, il faut l’intégrer dans ses rituels quotidiens. Si c’est la dose qui fait le poison n’en est-il pas de même pour le remède ?

 

 

Où trouver Sonia ?

JAMA BEAUTY AYURVEDA

4 rue de la Barutte - 31000 TOULOUSE (métro Capitole)

06 49 43 17 41

 

 

Tags:flow yoga toulouse écrire sur le yoga

Share on Facebook
Please reload

  • Instagram
  • Facebook

© 2019 - designed by flow yoga